POUR QUI DANSER ?

POUR QUI DANSER ?
Auteur : Chrystel JUBIEN
Récit 136 pages en couleur
Prix 15

 Ce récit, qui relate mon expérience sensible, a nourri la réalisation du film. Il est question de danse, de cinéma et de rencontre. Au cœur de la machine carcérale. Tout contre l'enfermement, la solitude, l'abandon et la peur.

Je suis entrée à la Maison d’arrêt des femmes de Fleury-Mérogis une première fois en 2015. Emmanuelle Rigaud préparait un spectacle avec des détenues et sa compagnie pour laquelle je travaillais comme photographe vidéaste. Je suis revenue en 2018 avec le projet de filmer l’atelier de danse orientale qu’Emmanuelle animait depuis dix ans à la MAF. L’atelier hebdomadaire d’une heure trente est souvent escamoté, car les détenues arrivent en retard, et à l’heure fixe les surveillantes viennent les chercher pour retourner en cellule.

Les femmes ne sont jamais sûres d’être là, parfois on oublie de les appeler, elles peuvent être punies, ou on les convoque à un rendez-vous médical ou judiciaire, parfois elles n’ont pas le courage de venir.

Chaque semaine pendant an, comme un rituel, j’ai filmé un moment encadré par des règles (horaires, contraintes et interdits). Mais le temps crée un autre rapport au lieu, aux corps, aux femmes, et dans ce temps long de la répétition s’est tissée la rencontre.

Chrystel Jubien, autrice

Chrystel JUBIEN

Autrice et cinéaste, c’est en partant de sa propre expérience de la danse contemporaine que Chrystel a commencé à fabriquer des images. Elle réalise des films en France, au Brésil et au Maroc sur les relations entre art et société, sur le corps en mouvement et les élans collectifs, recherchant un cinéma documentaire empreint d’une ethnographie du sensible.

De 2018 à 2020, elle réalise «Pour qui danser ?», un film documentaire tourné à la Maison d’arrêt des femmes de Fleury-Mérogis, dont elle publie le journal de bord du tournage.

VIDEO