Tous nos ebooks à 5 € pendant la durée du confinement...

Nous avons pensé que le confinement était propice à la lecture aussi tous nos livres numériques sont à 5 € pendant cette période :

 Choisissez votre livre...

 Et faites en profiter votre entourage et vos amis. 

NOS PROCHAINES PARUTIONS..

LE RIRE DU CROCOLION de Jean-Pierre JUB 

Sortie le 25 mars  Reporté pour cause de coronavirus

L’histoire commence en 1948 dans les mines d’ardoises de Trélazé

Yves Couadic un jeune mineur meurt accidentellement dans une galerie au fond de la mine. Les mineurs reprochent au chef clerc Jean-Marie Levilain de ne pas avoir porter secours à Couadic. Une émeute s’ensuit et le directeur de la mine qui est aussi le père de Levilain éloigne son fils pour calmer les esprits.

10 ans plus tard au cours de la bataille d’Alger, Levilain  qui est devenu capitaine dans une unité de parachutistes retrouve dans son bataillon un certain Alain Couadic un jeune appelé qui n’est autre que le frère d’Yves le mineur mort au fond de la mine de Trélazé.

Les deux hommes vont être tués par le FLN au cours d’une opération de maintien de l’ordre dans la casbah d’Alger.

Le temps a fait son œuvre, cette histoire est tombée peu à peu dans l’oubli…

L’as des as de la police française le commissaire Max Guillemot a pris sa retraite depuis peu. Il est appelé au chevet d’une vieille dame mourante, la mère des frères Couadic. Elle révèle à Max que son copain d’enfance Alain n’est pas mort comme on veut le faire croire mais qu’il vit en Algérie. Max est perplexe mais elle insiste et pour qu’elle puisse mourir en paix, il lui promet de rechercher un certain Benarbi que Madame Couadic désigne comme agent de liaison entre elle et son fils.

Guillemot se rend au cimetière de Trélazé où selon ses dires Madame Couadic a caché les preuves de ce qu’elle avance. Lorsqu’il arrive sur les lieux, c’est pour voir un homme fuir et constater que les preuves ont disparu, aussitôt  des évènements tragiques vont s’enchaîner qui vont inciter Max  reprendre du service  pour une dernière enquête qui va le mener à Alger au cœur de la casbah aux prises avec la mafia algéroise .

 Jean-Pierre JUB est écrivain voyageur, après  plusieurs récits, il signe ici son premier polar.

Au Yémen : Quelques pas vers la guerre... de Sébastien DELEDICQUE

Sortie le 22 avril  

Depuis près de cinq ans, le Yémen subit des assauts impitoyables. Bombardements, blocus alimentaire, tentatives d’invasions terrestres, les coups s’abattent quotidiennement. Or, la vie continue. N’en déplaise à ses ennemis – les furieux qui voudraient modeler ce pays à leur image – patient, confiant, ferme, le peuple Yéménite tient bon. Des grands empires antiques pourvoyeurs d’encens, au royaume des hauts plateaux isolé du reste du monde jusque dans les années 70, en passant par la colonisation britannique du littoral autour du célèbre port d’Aden, l’histoire de ce pays est riche. Un passé ayant enseigné aux Yéménites à faire face, afin de sauvegarder leur saine identité. Voici le sens des trois nouvelles réunies dans ce volume :Servantes, soldats, enfants, instituteur, paysanne, pour chacun des personnages, quel que soit l’époque, il faut bien trouver la lumière qui saura vaincre les ténèbres. Comment ne pas sombrer quand on vous tire vers le bas ? Comment conserver son être quand on essaye de vous défaire ?

Sébastien Deledicque, 42 ans, a vécu de 2002 à 2015. au Yémen. Cette expérience de vie lui a permis d‘approcher, de côtoyer et de fraterniser avec un peuple souvent méconnu, isolé le long de côtes brûlantes, au fond de wadis verdoyants ou au sommet de vertigineuses montagnes. Sébastien Deledicque y a été tour à tour professeur de français, responsable de centre culturel, consultant dans l’industrie pétrolière, sans emploi, pêcheur… Revenu en France depuis le début de la guerre en cours, il conserve un profond attachement pour le Yémen et les Yéménites, l’incitant à témoigner. Il se consacre aujourd’hui à l’écriture et à la  littérature.

les Beatles Chantaient...

sortie le 20 mai

Histoire d'une vie en morceaux, brisée par un choc précoce.

Six chapitres comme six fragments de la vie de Becky-Jane qui se débat, questionne et lutte pour s’extraire de la fabrique familiale de la mélancolie.

Les failles du monde et de la société contemporaine s’entrelacent avec le cheminement de cette femme qui consent finalement à son histoire car personne ne résiste à la possibilité enfin offerte de découvrir l'homme qui se cache derrière le père absent.

Avec Et les Beatles chantaient, Sarah Bell nous emmène des deux côtés de la Manche avec en bande son les musiques qui accompagnent une femme résolue à refuser le poids des mauvais départs.

Sarah Bell est née à Liverpool en 1975. Elle vit à Rennes où elle exerce le métier de documentaliste.

Et les Beatles chantaient est son premier roman.

 

PLUS TARD EN 2020

 UN FUNAMBULE ENTRE DEUX MONDES de Christophe AUBERTHIER

Mak’aina be Le Grand Repos de Bernard FORGEAU

Madame M.... de Patrice AUBERTEL

Arto et les trois royaumes d'Olivier LAGNEAU